Le triangle de visibilité en carrefour franc

Fiche n° 271

Publication: 23 août 2021

Le calcul d’un triangle de visibilité permet de créer de bonnes conditions pour la visibilité réciproque des usagers à un carrefour donné. Tout élément présent dans ce triangle est un masque à la visibilité.

1 Principes, dessins et tableaux de référence

 

Un triangle de visibilité est associé à chaque conflit entre deux courants de circulation.

Schématisation du carrefour en croix

 

Les sommets du triangle sont :

a) le point de conflit

b) le point d’observation à partir duquel un conducteur doit apercevoir le véhicule prioritaire

Ce point est situé à 2 m du bord droit de la bande où circule le véhicule non prioritaire et à une hauteur d’1 m.

c) le point observé sur la route prioritaire

Ce point est situé à une hauteur de 0,60 m sur l’axe de la bande où circulent les véhicules prioritaires.

 

L’objectif est d’assurer un maximum de sécurité au carrefour, en éliminant ce qui constitue une entrave visuelle ou en palliant le manque de visibilité :

Par une révision des sens de circulation, une reconfiguration du carrefour, un dévoiement de l’axe, la pose d’un miroir, …

 

Quels sont les éléments associés au concept de « masque de visibilité » ?

Dans les deux cas (du STOP et du B1 ), il faudra considérer la distance de visibilité D.

En fait, cette distance de visibilité D est déterminée par le créneau critiqueLe « créneau critique » est un concept en lien direct avec l’analyse du trafic. Sur l’axe principal, le flux est prioritaire et n’est pas dérangé dans son écoulement. Par contre, le trafic venant des voies secondaires, que ce soit en traversée de carrefour ou pour s’intégrer sur l’axe principal, est gêné par ce trafic prioritaire. Il en est de même pour les mouvements de tourne-à-gauche de l’axe principal vers un axe secondaire. L’usager doit disposer du temps nécessaire, « le créneau critique », pour s'informer de la présence d'un autre usager prioritaire, décider de sa manœuvre, démarrer et réaliser sa manœuvre, avant qu'un véhicule prioritaire initialement masqué ne survienne. et la vitesse pratiquée par les véhicules sur l’axe prioritaire.

Soulignons aussi que le dégagement du triangle de visibilité doit être assuré à gauche et à droite, sauf en cas de sens unique.

 

 

1.1 Triangle de visibilité: cas du STOP

Vitesse pratiquée (V85)
R
D *
30 km/h
3 m
25 m
50 km/h
3 m
50 m
70 km/h
4 m
120 m
90 km/h
4 m
200 m
* Pour la manœuvre la plus défavorable, le tourne-à-gauche

Si les véhicules de l’axe secondaire peuvent uniquement tourner à droite, la distance D reprise dans ce tableau peut être réduite de 20%.

 

1.2 Triangle de visibilité: cas du cédez-le-passage

Vitesse pratiquée (V85)
R
D *
30 km/h
7 m
30 m
50 km/h
10 m
60 m
70 km/h
15 m
150 m
90 km/h
15-20 m
225 m
* Pour la manœuvre la plus défavorable, le tourne-à-gauche

Si les véhicules de l’axe secondaire peuvent uniquement tourner à droite, la distance D reprise dans ce tableau peut être réduite de 20%.

 

 

1.3 Triangle de visibilité: cas de la priorité de droite

Vitesse pratiquée (V85)
R
D *
30 km/h
9 m
15 m
50 km/h
15 m
25 m
70 km/h
20 m
100 m
* Pour la manœuvre la plus défavorable, le tourne-à-gauche

Il faut vérifier a posteriori les conditions de visibilité pour les manœuvres de tourne-à-gauche de l’axe principal vers l’axe secondaire.  Les distances de visibilité D à prendre en compte pour cette évaluation-là sont similaires à celles du cas du STOP.

Table des matières


2 Cas avec aménagement cyclable prioritaire : calcul à adapter

 

Triangle de visibilité de l’automobiliste par rapport à l’aménagement cyclable.

 

Dans un contexte où l’on rencontre surtout des usagers cyclistes, le même triangle de visibilité doit être calculé.

 

 
R
D *
En agglomération
3 m
20 m
Hors agglomération
3 m
30 m

En présence d’un cheminement cycliste prioritaire, le dégagement du triangle de visibilité est à assurer à gauche et éventuellement à droite si le cheminement est bidirectionnel. La vitesse des cyclistes étant fortement influencée par la pente, la distance D est à adapter en fonction de l’éventuelle pente.

 

Si la déclivité observée est de 6% ou plus, il est recommandé de multiplier D par deux pour assurer la visibilité sur le cycliste qui descend et de diviser D par deux dans le cas où le cycliste est dans une montée.

 3 Sources et infos

 

Date de mise à jour

 

Aucune  

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

Sources:

 

Vers le lexique

Autour du même sujet:

Aucun

Mots-clés:

  1. Visibilité
  1.  

Avertissement

– Les prescriptions techniques (pour les travaux routiers effectués sur le réseau régional et pour les travaux routiers subsidiés effectués sur le réseau communal) se trouvent dans le document de référence : CCT – Chapitre L-2.

Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.

Table des matières