Identifier les dispositifs ralentisseurs

Fiche n° 349

Mise à jour: 18 décembre 2018

Il existe deux grandes catégories de dispositifs qui contraignent physiquement le conducteur à ralentir la vitesse de son véhicule :

  • Les dispositifs surélevés
  • Les dispositifs modifiant le tracé de la route

DISPOSITIFS RALENTISSEURS

Dispositifs surélevés

Coussin

Plateau

Ralentisseur de trafic

Dispositifs modifiant le tracé de la route

Dévoiement

Rétrécissement

Ilot

1 Les dispositifs surélevés

 

 

1.1.      Les coussins     

Les coussins sont des surélévations implantées en chaussée.

Leur largeur au sol se situe entre 1,75 m et 1,90 m.

 

 

1.2.      Les plateaux    

 

Un plateau consiste en une surélévation plane sur la voie publique. 

C’est un dispositif qui s’étend sur toute la largeur de la chaussée.

 

 

1.3.      Les ralentisseurs de trafic (Dos d’âne)     

 

Un ralentisseur de trafic, également appelé dos d’âne, est une surélévation locale de la voirie publique de forme sinusoïdale.

Le but consiste à provoquer un inconfort croissant avec la vitesse de franchissement.

C’est un dispositif qui s’étend sur toute la largeur de la chaussée.

 

 

Table des matières


2 Les dispositifs modifiant le tracé de la route

 

2.1.      Le dévoiement   

 

Aussi appelé « chicane », le dévoiement implique, pour le conducteur, un décalage significatif de la trajectoire.

Il existe deux types de dévoiements, qui sont :

 

  • Les dévoiements avec îlot central :

Symétrique

Asymétrique

 

  • Les dévoiements sans îlot central :

Simple

Double

 

 

2.2.      Le rétrécissement   

Aussi appelé « écluse », le rétrécissement est un resserrement de la route à double sens qui va imposer une circulation alternée.

Il existe deux types de rétrécissement, qui sont :

  • Le rétrécissement simple

Latéral

Axial

 

  • Le rétrécissement double

 

2.3.      L’îlot central  

L’îlot central est un aménagement de longueur réduite, constitué soit par du marquage, soit par une surélévation, soit par la combinaison des deux, souvent mis en œuvre pour protéger piétons et cyclistes.

Le principe : séparer les flux de trafic. 
Dans les virages, l’îlot permet également au conducteur de ne pas dévier de sa trajectoire.

Deux possibilités existent :

  • L’îlot séparateur: la hauteur de l’îlot empêche le franchissement de celui-ci.
  • L’îlot franchissable: la hauteur de l’îlot permet le franchissement de celui-ci.

 

Table des matières


  3 Quel dispositif choisir dans un contexte donné ?