Déterminer les performances du dispositif de retenue à installer

Fiche n° 26

Mise à jour: 20 décembre 2017

1 Comment les performances sont-elles évaluées ?

 

Les équipements font l’objet d’essais, qui permettent de les classer et d’évaluer leur niveau de performance.  

– essai de choc avec une voiture: https://www.youtube.com/watch?v=aRf0IsLCmWU

– essai de choc avec un car:https://www.youtube.com/watch?v=Cx-enWzfQXw

– test raté avec un semi-remorque pour le test TB81 du niveau de retenue H4b: https://www.youtube.com/watch?v=lxlORl8LJ_4

– test de lisse moto :https://www.youtube.com/watch?v=gs-bXlh2lzA

Les liens vers les vidéos sont donnés afin d’illustrer une thématique et non à des fins de publicité ou de recommandation. Les vidéos ne sont pas gage de conformité des dispositifs à une quelconque norme ou certification.

Ainsi, un dispositif de retenue routier linéaire se caractérise par trois critères définis dans la série des normes européennes NBN EN 1317 :

  1. Le niveau de retenue (T, N, H, L)
  2. La largeur de fonctionnement (W)

NB : Dans le cas d’obstacles  de grande hauteurSupérieur ou égale à 4 mètres, on ajoute à ce deuxième critère le niveau d’intrusion du véhicule (noté « VI»).

3.L’indice de sévérité du choc (A, B ou C)

Choisir un dispositif de retenue = Déterminer ces caractéristiques dans l’ordre indiqué

Table des matières


2 Quelle méthode utiliser pour fixer le niveau de retenue exigé ?

 

Que l’on soit en accotement ou en terre-plein central, les paramètres à examiner sont :

  1. La vitesseIl s’agit ici de la vitesse réglementaire. Notons que si la V85 est différente de la vitesse réglementaire, il faut d’abord régler ce problème-là.
  2. La géométrie de la voirie

→  son rayon de courbure       →  sa pente longitudinale

Il est vérifié si la géométrie est considérée comme défavorable en calculant un indice de risque de sortie de route, au moyen d’une méthode décrite dans l’OSDGO1.20-17.

Une géométrie est considérée comme défavorable si le risque est ≥ 5.

3. Le risque important pour des tiers en cas de sortie de route

Le risque pour des tiers est évidemment à prendre en considération quand ceux-ci se trouvent dans la zone de sécurité.

Lors de l’évaluation de ce risque, selon la configuration des lieux, divers éléments seront pris en compte :

* Pour approfondir l’analyse : voir page 9 de l’OSDG1.20.17

Table des matières


  3 Comment analyser les critères liés à la largeur de fonctionnement ?

 

3.1. Lors du choc, le dispositif de retenue subit une déformation qui doit être compatible avec l’espace disponible derrière lui.

Cette déformation du dispositif est caractérisée par sa largeur de fonctionnement « W ».

        Celle-ci est normalisée :

Le chef de projet détermine la valeur maximale qu’il autorise compte tenu de la distance qui sépare  l’obstacle de la barrière de sécurité.

Le SPW Mobilité et Infrastructures interdit l’utilisation des dispositifs W7 et W8 (trop déformables).

Ce qu’il faut retenir:

Les dispositifs souples entraînent des chocs moins sévères pour les véhicules et leurs occupants

MAIS

ils possèdent une largeur de fonctionnement plus importante que les dispositifs rigides.

3.2. Pour les obstacles de grande hauteur il faut tenir compte de l’inclinaison qui serait observée en cas de sortie de route d’un véhicule de grande hauteur, au moment du choc.

Ce facteur est caractérisé par le niveau d’intrusion du véhicule noté « VI ».

Ce qu’il faut retenir :

Ce facteur « VI » est surtout important lorsqu’il s’agit de traiter un obstacle de hauteur comparable à celle du véhicule  (pile de pont, mur antibruit, montant de portique, candélabres, arbres, …) !

Table des matières


4 Qu’admettre comme niveau de sévérité de choc ?

 

Il existe 3 classes de sévérité du choc : A, B et C. Il est toujours préférable de choisir un dispositif de retenue dont l’indice de sévérité de choc est « A » (ASI ≤ 1,0).

Quand ce n’est pas possible, l’indice de sévérité de choc sera « B » (1,0 < ASI ≤ 1,4).

 

L’indice de sévérité C est interdit !

En conclusion, pour un niveau de retenue identique, on préfère un indice de sévérité de choc « A » car il correspond à un moindre risque de lésions pour l’usager.

Table des matières


5 Sources et infos

 

 

Date de mise à jour

Aucune mise à jour

 

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

Sources:

Vers le lexique

Autour du même sujet

Méthode SDFI
Comment implanter un dispositif de retenue
Voie de détresse poids lourds
Inventaire des dispositifs de retenue

Mots-clés:

 

Avertissement:

Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas. 

Table des matières