Panneau à Messages Variables (PMV)

Fiche n° 129

Publication en cours de réalisation: 17 mars 2021

 

Cas 1 : L’utilisation d’une signalisation à message variable aux abords des écoles

Aux abords des écoles, en règle générale, une signalisation fixe est préconisée.
La signalisation variable est envisageable lorsque la limitation de vitesse à 30 km/h n’est justifiée et crédible qu’à certaines heures et en période scolaire. En pratique, les experts préfèrent conseiller un réaménagement plus complet des zones concernées (réduction de la largeur des bandes de circulation, dispositifs ralentisseurs, resserrement visuel, bonne gestion du stationnement aux abords de l’établissement scolaire).

Lorsque la décision est prise d’installer une signalisation variable, l’horaire d’allumage est programmé : généralement de 7h00 à 19h00 les jours scolaires. Seul le signal F4a peut être affiché et la fin de la zone est signalée par un signal F4b fixe.

Les sites où, jusqu’ici, il a été décidé d’installer des équipements électromécaniques ont été sélectionnés sur base des critères suivants :

  • des contextes où la crédibilité d’une zone 30 abords d’écoles peut être mise en doute (voirie à 2×2 bandes, zone péri-urbaine, etc.) ;
  • un risque pour la sécurité (mauvaise visibilité, vitesse élevée, etc.) ;
  • un trottoir peu praticable ;
  • l’absence d’éclairage.

En lien avec ce choix…
Si la signalisation « Abords d’école » est fixe, les dispositifs surélevés ne doivent PAS être signalés.
En revanche, si on opte pour un PMVPanneau à messages variables « Abords d’école », le conducteur doit être averti de la présence de dispositifs surélevés, y compris dans la plage horaire où la signalisation variable est éteinte.