Continuité des aménagements cyclables en carrefour

Fiche n° 72

Publication: 16 février 2021

Parler d’une continuité cyclable est une façon d’indiquer que l’aménagement cyclable se prolonge au-delà du carrefour. Ce qui génère parfois des interrogations, c’est le marquage qu’il convient d’apposer à l’intérieur du carrefour, lorsque celui-ci n’est ni un carrefour à feux, ni un giratoire.

Le principe général à appliquer est le suivant :

Soit la piste cyclable ou la bande cyclable suggérée se trouve sur une voie prioritaire, le marquage se poursuit alors dans le carrefour. 

Soit la piste cyclable ou la bande cyclable suggérée se trouve sur une voie débitrice de priorité, alors le marquage est interrompu avant le carrefour.

D’autres fiches décrivent la prise en compte des cyclistes dans un aménagement avec giratoire ou signalisation lumineuse tricolore.

 

1 Piste cyclable marquée (PCM)

 

1.1. Carrefour à priorité de droite

 

La règle générale est l’absence de marquage dans le carrefour.

En effet, pour éviter toute équivoque sur les règles de priorité entre usagers, le marquage de la PCM doit être interrompu avant le carrefour et avant le passage pour piétons s’il existe. Il reprend au-delà du croisement.

 

1.2. Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

 

1.2.1. PCM sur la voie prioritaire et qui se prolonge au-delà du carrefour

​Les marques longitudinales indiquant une PCM doivent être apposées au carrefour.
Article 16.1 du code du gestionnaire

Fig. 2a

 

 

1.2.2. PCM sur la voie débitrice de priorité

Afin de ne pas induire le cycliste en erreur en termes de priorité, le marquage de la PCM doit être interrompu avant le carrefour et avant le passage pour piétons s’il existe.  Il reprend au-delà du croisement.

Fig. 2b

 Table des matières


2 Piste cyclable séparée D7 uni et bidirectionnelle

 

 

2.1  Carrefour à priorité de droite

 

La règle générale est d’application : le marquage de la PCM ne doit pas être posé dans le carrefour. La piste cyclable séparée reprend après le carrefour.

Fig. 3 : Piste D7 unidirectionnelle

 

Le long d’une voirie comportant des carrefours à priorité de droite, il est recommandé de ne pas réaliser de piste cyclable bidirectionnelle si la majorité des routes croisées sont situées du côté de la piste cyclable bidirectionnelle. Dans ce cas, le risque de confusion de priorité est trop important. En effet, bien que prioritaire, un cycliste « à contresens » sur la piste cyclable peut constituer une surprise pour l’automobiliste qui aborde le carrefour.

Fig 4 : Piste D7 bidirectionnelle.  Au besoin, un pictogramme vélo peut renforcer la visibilité du caractère bidirectionnel de la piste cyclable, mais ce message est destiné aux cyclistes.

 

 

2.2  Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

 

2.2.1. Piste cyclable séparée D7 uni/bidirectionnelle sur la voie prioritaire et qui se prolonge au-delà du carrefour

En traversée de carrefour, la piste cyclable séparée est matérialisée par les marques longitudinales de la PCM.
Art 16.1° du code du gestionnaire

Fig. 5 :  Piste cyclable D7 unidirectionnelle prioritaire

 

Le marquage discontinu en traversée peut être bidirectionnel s’il relie des pistes cyclables séparées bidirectionnelles. Ce type de traversée est de nature à surprendre les automobilistes qui sont attentifs au sens de circulation normal et qui ne songent pas, de bonne foi, aux cyclistes qui roulent du côté gauche par rapport à leur sens de circulation.

Lors de la mise en œuvre d’une traversée bidirectionnelle, outre la pose de la signalisation M9 sous le B1/B5 dans la voirie débitrice de priorité, il y a lieu de veiller à avertir l’automobiliste du caractère bidirectionnel de la traversée par l’ajout de logos vélo (1,50 m sur 0,90 m).

Fig. 6 : Le caractère bidirectionnel de la piste cyclable doit être clairement visible  

 

 

2.2.2. Piste cyclable séparée D7 uni ou bidirectionnelle sur la voie débitrice de priorité qui se prolonge au-delà du carrefour

 

La règle générale est d’application c’est-à-dire qu’aucun marquage de PCM ne sera apposé en traversée du carrefour.

Fig. 7 :  Piste cyclable D7 unidirectionnelle le long d’une voie débitrice de priorité

Table des matières


Piste cyclo-piétonne D9 uni ou bidirectionnelle

 

3.1 Carrefour à priorité de droite

 

La règle générale est d’application, il n’y a pas de marquage dans la traversée. La piste cyclo-piétonne est interrompue avant le carrefour et reprend après le carrefour.

L’aménagement étant partagé par les cyclistes et les piétons, si la place disponible le permet et que les conditions sont réunies, un passage piéton peut être tracé.

Fig. 8 : Piste cyclo-piétonne D9 unidirectionnelle

 

Comme dans le cas de la piste cyclable D7, lorsqu’on se trouve le long d’une voirie avec des carrefours à priorité de droite il est recommandé de ne pas réaliser de piste cyclable bidirectionnelle si la majorité des routes croisées sont situées du côté de la piste cyclable bidirectionnelle. Dans ce cas, le risque de confusion de priorité est trop important. En effet, bien que prioritaire, un cycliste « à contresens » sur la piste cyclable peut constituer une surprise pour l’automobiliste qui aborde le carrefour.

 

 

3.2 Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

 

3.2.1 Piste cyclo-piétonne D9 uni/bidirectionnelle sur la voie prioritaire et qui se poursuit au-delà du carrefour

L’article 16.1° du code du gestionnaire est d’application : la traversée est marquée par deux lignes parallèles de traits discontinus.

L’aménagement étant partagé par les cyclistes et les piétons, si la place disponible le permet et que les conditions sont réunies, un passage piéton sera tracé à côté de la traversée cyclable. Lorsque ce n’est pas possible, il est recommandé de marquer uniquement la traversée cyclable pour confirmer la priorité du cycliste.

Le marquage de la traversée peut être bidirectionnel si le D9 l’est également. Dans ce cas, outre la pose de la signalisation de police B1+M9, on renforcera le caractère bidirectionnel en marquant un pictogramme vélo dans chaque sens de la traversée.

Fig. 9

 

3.2.2. Piste cyclo-piétonne D9 uni/bidirectionnelle sur la voie débitrice de priorité et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

Pour ne pas induire la cycliste en erreur, il n’y a pas de marquage de PCM dans la traversée.

La perte de priorité est indiquée aux cyclistes ainsi qu’aux automobilistes par la signalisation adéquate (signalisation verticale et marquage au sol).

L’aménagement étant partagé par les cyclistes et les piétons, si la place disponible le permet et que les conditions sont réunies, un passage piéton peut être tracé.

 

Fig. 10a et 10b : Piste cyclo-piétonne D9 unidirectionnelle et bidirectionnelle

 

Table des matières


4 Cheminement cyclo-piéton D10

 

Contrairement aux signaux D7 et D9, le D10 ne permet pas aux cyclistes de circuler dans les deux sens. Il est donc toujours unidirectionnel.  Ce principe ne s’applique toutefois pas à la circulation des piétons.

 

 

4.1. Carrefour à priorité de droite

 

C’est la règle générale qui prévaut : pas de marquage de PCM dans la traversée.

L’aménagement étant partagé par les cyclistes et les piétons, si la place disponible le permet et que les conditions sont réunies, un passage piéton peut être tracé.

Fig. 11

 

4.2. Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

 

 

4.2.1. Cheminement cyclo-piéton D10 sur la voie prioritaire et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

Règle générale : Lorsque le cheminement cyclo-piéton D10 longe un axe prioritaire, la traversée en carrefour est prioritaire et est marquée par des traits discontinus. Si la place disponible le permet et que les conditions sont réunies, la traversée piétonne peut être marquée en parallèle de la traversée cyclable.

Lorsque l’espace disponible ne permet pas d’apposer les deux marquages côte à côte, il est recommandé de marquer uniquement la traversée cyclable pour confirmer la priorité du cycliste

Fig. 12

 

4.2.2. Cheminement cyclo-piéton D10 sur la voie débitrice de priorité et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

Lorsque le D10 ne se trouve pas sur une voie prioritaire, la traversée cyclable ne sera pas marquée.

La perte de priorité sera indiquée aux différents usagers par la pose du signal B1 accompagné du marquage au sol de triangles renversés.  Cette perte de priorité concerne toute la largeur de la voirie.

Fig. 13

 

Table des matières


 

 

5 Partie de la voie publique réservée :  F99 a/b uni ou bidirectionnel

 

Il faut distinguer ici les « chemins réservés » de type « RAVeL » et assimilés, c’est-à-dire des chemins autonomes et hors trafic routier, des aménagements réservés à certains usagers situés sur une « partie de la voie publique », par exemple en bordure de voirie. Ce chapitre traite de ce type de traversée. Dans le cas du RAVeL, il y a lieu de se conformer au guide des traversées RAVeL

 

5.1. Priorité de droite

 

La règle générale est d’application : pas de marquage de la traversée

Fig. 14

 

5.2. Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

5.2.1 F99 sur la voie prioritaire et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

Le cycliste est prioritaire et la traversée du carrefour sera marquée par 2 lignes parallèles de traits discontinus.  Le passage piéton peut être marqué à côté de la traversée cyclable.

Si l’espace disponible n’est pas suffisant pour apposer les deux marquages côte à côte, seuls les traits discontinus de la traversée cyclable seront marqués.

Pour un aménagement bidirectionnel, un pictogramme vélo indiquant le sens de circulation peut être apposé dans le carrefour.

          

Fig. 15a                                                                     Fig. 15b                                                                      Fig. 15c

 

 

5.2.2 F99 sur la voie débitrice de priorité et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

La traversée cyclable peut être matérialisée par 2 lignes parallèles de carrés blancs au sol et une traversée piétonne si la place disponible le permet.  Le cycliste n’étant pas prioritaire, il convient de poser le signal B1 accompagné du marquage au sol de triangles renversés.

    Fig. 16 – Cas d’une traversée d’un F99 unidirectionnel

Table des matières


 

 

6 Bande cyclable suggérée (BCS)

 

Pour rappel, ce marquage n’est pas un aménagement réglementaire repris dans le code de la route.

La bande suggérée peur être matérialisée par une alternance de pictogrammes vélo et de chevrons de couleur blanche ou par une bande colorée continue de couleur beige/ocre.  Cette dernière option est par ailleurs recommandée car plus visible.

 

 

6.1. Priorité de droite

 

Règle générale :

Le marquage de la bande cyclable suggérée doit être interrompu avant le carrefour et avant le passage pour piétons s’il existe.  Il reprend au-delà du croisement.

Pour une meilleure compréhension, la BCS reprendra au-delà du carrefour par le marquage d’un pictogramme vélo soit seul, soit en surimpression de la bande colorée.

Fig. 17

 

6.2. Carrefour équipé de signaux B9 ou B15

 

6.2.1. BCS sur la voie prioritaire et qui se prolonge au-delà du carrefour

 

Le marquage de la BCS est apposé dans le carrefour. Il s’agit, en l’occurrence, d’une règle de bonne pratique.

En traversée, pour une bonne compréhension de l’aménagement, on privilégiera le marquage de pictogrammes vélo seuls ou en surimpression de la bande colorée.

Fig. 18

 

6.2.2. BCS sur la voie non prioritaire

 

Le marquage de la bande cyclable suggérée doit être interrompu avant le carrefour et avant le passage piéton s’il existe.  Il reprend au-delà du croisement.

Fig. 19

Table des matières


 

7 Autour du même sujet

 

Faut-il colorer la traversée cyclable ?

Il n’y a pas de prescription légale à ce sujet.

En pratique, un revêtement coloré peut attirer l’attention sur un conflit éventuel ou améliorer la lisibilité d’un aménagement, tant pour les cyclistes que pour les automobilistes.

Toutefois, l’usage du revêtement coloré doit se faire avec parcimonie, pour ne pas déforcer son message. On évitera donc de colorer de longs tronçons de pistes cyclables marquées. On se limitera également aux traversées plus problématiques tout en assurant une certaine cohérence sur le tronçon.

A titre d’illustration : coloration d’une piste cyclable marquée à hauteur d’un carrefour important

Fig. 20

Table des matières


 

8 Sources et infos

 

Date de mise à jour

Aucune

 

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

Sources:

 

Vers le lexique

Autour du même sujet:

Continuité des aménagements cyclables hors carrefour
Signalisation lumineuse de circulation – Gestion des cyclistes
Giratoires – Gestion des cyclistes

 Mots-clés:

    1. Aménagements cyclables

 

Avertissement:

Les prescriptions techniques (pour les travaux routiers effectués sur le réseau régional et pour les travaux routiers subsidiés effectués sur le réseau communal) se trouvent dans le document de référence : CCT – Chapitre L-2 (signalisation verticale) – Chapitre L-4 (signalisation horizontale).

Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.

Table des matières