Les trottoirs traversants

Fiche n° 84

Publication: 30 mars 2020

1 Qu’est-ce qu’un trottoir traversant ?

 

Un trottoir traversant est un espace spécifiquement aménagé pour la circulation des piétons, mais franchissable par les véhicules sortant d’une rue secondaire (ou y entrant). Le conducteur s’y comporte comme au sortir d’un parking ou d’un garage.

Cet aménagement est évoqué dans le Code de la route (à l’article 2.40)

Article 2.40 du Code de la route : « Le fait que le trottoir en saillie traverse la chaussée ne modifie pas l’affectation de celui-ci. »

 

Le trottoir traversant s’implante dans la continuité d’un trottoir existant. 

Il sécurise le cheminement des piétons:

 

Table des matières


2 Quels sont les avantages et inconvénients de cet aménagement ?

 

Avantages Inconvénients

Il est :

–      confortable pour les piétons ;

–      tout à fait praticable avec une poussette ou un fauteuil roulant, puisque de plain-pied ;

–      bien intégré dans l’espace public.

Il oblige les véhicules à ralentir puisque ce sont eux qui rencontrent une différence de niveau.

Il peut servir de porte d’entrée donnant accès à une zone 30 ou à une zone résidentielle.

Il marque bien la différence entre deux environnements.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les piétons ont tendance à peu se soucier des véhicules en approche.

Pour les deux-roues, un risque de chute est parfois identifié (en cas de mauvaise mise en œuvre des bordures).

Par rapport aux règles de circulation, il peut exister un risque de non-respect des priorités, si la « rue principale » le long de laquelle le trottoir traversant est installé n’est pas prioritaire.

 

Si aucun signal de priorité n’est installé, il s’agit d’un carrefour à priorité de droite qui, en raison de la présence du trottoir traversant, n’est peut-être pas perçu comme tel.

 

 

Table des matières


  3 Où est-il pertinent d’implanter un trottoir traversant ?

 

Chaque cas doit être étudié en fonction de l’environnement.

De prime abord, le trottoir traversant est un aménagement à privilégier dans un contexte où le trafic piéton doit être favorisé par rapport au trafic automobile.

Il est implanté, le plus souvent en agglomération, entre voiries de hiérarchie différente et dans des endroits spécifiques :

    • Intersections de rues transversales avec une rue principale très fréquentée par les piétons et les cyclistes
    • À condition qu’il n’y ait pas de ligne de bus sur la voirie transversale (sauf cas exceptionnel et accord des TEC)

Table des matières


4 Quels sont les points à surveiller lors de la mise en œuvre ?

 

 

1. Nécessité absolue d’avoir une continuité visuelle: mêmes dimensions que le trottoir prolongé, mêmes matériaux, même couleur, pas de différence de niveau par rapport au trottoir

2. Pose d’un dispositif podotactile composé de dalles à protubérances et de dalles striées

3. Respect de la règle du « zéro ressaut » au niveau des bordures, pour les deux-roues qui devront franchir le trottoir traversant

4. Renforcement de la structure:

Le trottoir traversant doit résister au passage régulier des véhicules.  Ses fondations ne seront donc pas identiques à celles du trottoir.

5. Lisibilité de l’aménagement:

Tous les usagers doivent comprendre rapidement qu’ils s’engagent sur un trottoir traversant, ce qui implique parfois de réduire la largeur du trottoir.

Un trottoir large (de plus de 10 m, par exemple) pourrait être perçu par les usagers comme un plateau et engendrer des interrogations par rapport à la priorité des piétons.

6. Règles de priorité:

Sauf cas particulier, il convient de privilégier une solution avec la rue principale prioritaire.

 

 

1. Pas de passage piéton tracé.

2. Aucune signalisation spécifique.

3. Pas de marquage en forme de « peigne », car le trottoir traversant est à différencierIl n’a pas la même fonction. Il n’entre pas dans la catégorie des dispositifs ralentisseurs. du plateau.

4. Par ailleurs, l’usage de la pierre bleue pour les bordures est vivement déconseillé ! En effet, cette pierre naturelle est glissante pour les deux-roues par temps humide.

Table des matières


5 Comment aménager la rampe d’accès pour le franchissement des véhicules ?

 

  • En dessous d’une hauteur de 14 cm, il est possible de permettre l’accès aux véhicules à l’aide d’une rampe d’accès assez courte, de chanfrein 1/5, qui n’excède pas 60 cm de longueur de base. Elle ressemble alors à une bordure abaissée.

 

  • Au-dessus d’une hauteur de 14 cm, il convient de réaliser une rampe d’accès plus longue, de pente égale à 10 % et si ce prolongement de la rampe ne permet pas de laisser une largeur suffisante1,50 m minimum. pour le cheminement piéton, alors la réalisation d’un trottoir traversant est une solution à écarter.

 

Table des matières


6 Comment combiner aménagement cyclable et trottoir traversant ?

 

Il serait malvenu de ne préconiser qu’une seule solution.  Allier aménagement cyclable et trottoir traversant nécessite tout un travail d’analyse, qui devra être confié à un expert en sécurité des infrastructures.

On retiendra, cependant, que si le site étudié comporte un chemin réservé F99, où circulent à la fois des piétons et des cyclistes, la mise en œuvre d’un trottoir traversant reste envisageable, en suivant certaines recommandations.

Table des matières


7 Analyse de cas

Cas 1

Rue de Beaumont au centre de Bastogne

 

Points positifs

  • Implanter un trottoir traversant à cet endroit est pertinent.
  • L’aménagement est bien identifié comme un trottoir et la continuité visuelle assurée.

 

Points négatifs

  • Rien n’indique à la personne déficiente visuelle qu’elle est au droit d’un croisement. Or, les personnes malvoyantes ont besoin de repères pour s’orienter correctement (notamment lorsqu’elles mémorisent le nombre de rues à traverser avant d’atteindre le bâtiment auquel elles veulent accéder).
  • Au niveau des bordures, la règle du « zéro ressaut » n’a pas été respectée.

 

 

Cas 2

Accès à la N30 au départ d’un quartier résidentiel

 

Points positifs

  • La largeur du trottoir traversant est identique à celle du trottoir adjacent.
  • L’aménagement comporte des dalles podotactiles.

 

Points négatifs

  • Comme il y a du stationnement à proximité de ce croisement, un marquage avec triangles blancs pour compléter le signal B1 « Céder le passage » s’avère nécessaire. Il faut que le conducteur ait une visibilité suffisante pour évaluer les caractéristiques du trafic prioritaire. Or, cette marque va inciter le conducteur à s’arrêter sur le trottoir traversant.
  • Supprimer quelques places de stationnement et aménager une avancée de trottoir pour améliorer la visibilité, aurait permis de mieux répondre aux critères de sécurité.
  • Il existe une différence de revêtement entre le trottoir et le trottoir traversant, ce qui prête à confusion : suis-je sur un plateau ou sur un trottoir ?
  • Au niveau des bordures, la règle du « zéro ressaut » n’a pas été respectée.
  • La signalisation mise en place pose question (avec deux flèches contradictoires).
  • Les lignes guides ne sont pas assez longues (longueur minimale requise : 1,20 m)

 

 

Cas 3

Rue de l’Athénée à Charleroi

 

Point positif

  •  L’aménagement comporte des dalles podotactiles contrastées par rapport au revêtement.

 

Point négatif

  •  Le revêtement choisi pour les trottoirs (matériau et couleur) est identique à celui de la voirie. Il est, dès lors, difficile de différencier trottoir et chaussée.

Table des matières


8 Sources et infos

 

 

Date de mise à jour

Néant

 

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

Sources:

  • Code de la route
  • Document de l’IBSR – 2008-11
  • Paris en selle : Guide des aménagements cyclables – 2019-07
  • Cerema (Cerema_Trottoir traversant_Piste cyclable à hauteur du trottoir, chapitre sur la rampe)

 

 

Vers le lexique

Autour du même sujet:

Les avancées de trottoirs
Comment répondre aux enjeux de sécurité sur un site avec chemin réservé et trottoir traversant ?

 

Mots-clés:

    1. Passages piétons
    2. Trottoirs

 

Avertissement:

Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.

Table des matières