Les passages pour piétons en giratoire

Fiche n° 88

Publication: 20 avril 2021

1 Un enjeu spécifique dans un contexte spécifique

 

La conception d’un giratoire et l’évaluation de son mode de fonctionnement nécessitent de prendre en compte une série de principes. Cette analyse intègre des données liées au contexte urbain, périurbain ou rural.

Très fréquemment, on relève que le giratoire, comme tout autre carrefour, présente la particularité de concentrer une grande partie des traversées piétonnes et des changements de direction des piétons.

L’aménagement des passages piétons et des îlots refuges, dans le respect des critères de sécurité, y est donc primordial.

 

Table des matières


2 Tous les giratoires doivent-ils être équipés de passages pour piétons ?

 

  • En milieu urbain, l’implantation d’un passage pour piétons sur chacune des branches du giratoire est préférable, pour assurer la continuité du cheminement piéton.
La Louvière N535

 

  • En milieu périurbain, il convient d’assurer la continuité des cheminements piétons existants, sur une ou plusieurs des branches du giratoire.
Fleurus N568

 

  • En rase campagne, la traversée piétonne devant s’inscrire dans la continuité d’itinéraire, un passage pour piétons ne sera envisagé que s’il existe déjà un cheminement régulièrement emprunté. Dans les autres cas, une traversée suggérée est envisageable :
Rhisnes N4

 

Cas particulier

 

La problématique des passages piétons dans le cas où sont maintenues deux bandes de circulation (en entrées et/ou en sortie) fera l’objet d’une analyse spécifique.

En milieu périurbain mais surtout en rase campagne, l’implantation d’un passage pour piétons est à considérer au cas par cas. Elle dépendra fortement de la maîtrise des vitesses en entrée, des distances de visibilité et de la charge de trafic. La réflexion devra parfois se diriger vers une traversée suggéréeMarquage évoquant un passage pour piétons, mais sans les bandes blanches et sans placer le panneau F49. ou porter sur le choix du type de carrefour.

  3 Comment positionner le passage pour piétons sur les branches du giratoire ?

 

Schéma standard montrant le positionnement du passage pour piétons sur une branche du giratoire

 

Les règles générales relatives à l’aménagement d’un passage pour piétons doivent être respectées.

Quelques recommandations viennent s’y ajouter :

  • Sur la voie d’entrée, le début du passage piéton doit être situé à 5 m de la ligne “cédez-le-passage”.

Néanmoins, cette distance peut être réduite à 2 m pour les petits giratoires urbains.

  • Sur la voie de sortie, le passage piétons se situe entre 5 et 10 m, selon le trafic. Il s’agit souvent d’un compromis entre la possibilité de stocker une voiture et le souhait de ne pas allonger le cheminement des piétons.
  • Souvent, tant en entrée qu’en sortie, les bandes blanches se situent à la même distance du giratoire. Le décalage est toutefois possible.

Dans un giratoire, la difficulté réside dans le fait que le piéton ne perçoit pas nécessairement l’intention du conducteur sur le point de sortir.

 

 

Cas particulier

 

Cas particulier où le passage pour piétons est écarté

 

Il est recommandé de ne pas implanter un passage pour piétons

dans la zone entre 10 m et 30 m de l’anneau d’un giratoire.

Si le passage pour piétons doit être écarté du giratoire, pour des raisons variables comme la présence d’un lien piéton fort qui n’est pas dans l’axe du giratoire, il est conseillé de rechercher la meilleure implantation, soit à moins de 10 m ou à plus de 30 m de l’anneau. En effet la zone entre 10 et 30 m n’est pas une zone recommandée pour l’implantation d’un passage piéton (fin d’une zone spécifique, reprise de l’accélération, attention moindre des conducteurs). Si une traversée semble essentielle dans cette zone entre 10 et 30 m, une analyse de risque s’impose pour pouvoir comparer différentes solutions.

 

Table des matières


4 Comment aménager l’îlot refuge pour les piétons ?

 

Au droit des passages piétons, il convient d’abaisser les bordures de trottoir et d’aménager un refuge dans les îlots séparateurs.

Des recommandations spécifiques s’appliquent à l’intérieur des îlots refuges.

Exceptionnellement, lorsque l’îlot séparateur est trop étroit pour servir d’îlot refuge, le marquage du passage pour piétons se poursuit. L’ensemble du passage ne forme plus alors qu’une seule ligne droite.

 

Table des matières


5 Quelle signalisation verticale faut-il installer ?

 

La mise en place du signal F49  n’est pas obligatoire.

Toutefois, l’usage de cette signalisation verticale permet d’améliorer la visibilité à distance du passage pour piétons, ce qui est utile dans certains cas (par exemple en cas de trafic important, au sommet d’une butte, entre 10 et 30 m du giratoire…).

 

Table des matières


 6 Sources et infos

 

Date de mise à jour

 

Aucune  

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

Sources:

  • Guide des passages piétons D121 – Guide des abords d’écoles D121
  • Circulaire C.T.00.18(01) D112 – TRC-004 – Passages pour piétons

 

Vers le lexique

Autour du même sujet:

Carrefours à sens giratoire : les principes de base
Carrefours à sens giratoire : la signalisation
Les critères de sécurité et d’opportunité des passages pour piétons

Avertissement

– Les prescriptions techniques (pour les travaux routiers effectués sur le réseau régional et pour les travaux routiers subsidiés effectués sur le réseau communal) se trouvent dans le document de référence : CCT – Chapitre L-2.

– Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.

Table des matières