Quels obstacles traiter et pourquoi?

Fiche n° 20

Publication:  23 novembre 2017

Il est recommandé de traiter l’obstacle selon la méthode S.D.F.I.

 

                    • s’il est considéré comme un obstacle agressif;

                    • s’il est situé dans la Zone de Sécurité;

                    • si la limitation de vitesse est > à 50 km/h.

 

1 Pourquoi traiter les obstacles?

  L’objectif du gestionnaire est de mettre à la disposition des usagers une infrastructure qui pardonne les erreurs (concept de « forgiving road »), en lançant des actions qui amélioreront la sécurité secondaire.  Traiter les obstacles est directement lié à cet objectif. Mais avant toute chose, il s’agit de diminuer la probabilité que l’obstacle soit heurté, ce qui relève de la sécurité primaire.

Table des matières


2 Qu’est-ce qu’un obstacle?

Par « obstacle », on entend un élément fixe situé aux abords de la chaussée, susceptible d’être percuté lors d’une sortie de route.

Table des matières


  3 Qu’est-ce qu’un obstacle dangereux?

Deux critères déterminent si un obstacle doit être considéré comme dangereux :

Si la réponse est « Oui » à ces deux questions, il faudrait traiter l’obstacle. Si la réponse est « Non » à au moins une des deux questions, il n’est pas nécessaire de traiter l’obstacle.

Table des matières


4 A partir de quelle vitesse faut-il traiter l’obstacle ?

Plus la vitesse est élevée, plus la gravité de l’accident est importante.

  VTI – crash test into tree at 50/70/90 km/h Un choc contre un obstacle agressif peut être mortel:

  • à partir de 65 km/h pour un choc frontal,
  • à partir de 35 km/h pour un choc latéral.

Cette différence s’explique par la comparaison entre la capacité d’absorption d’énergie de la partie avant d’un véhicule et celle d’une portière, beaucoup plus réduite.

 

 

Un choc contre un obstacle agressif à une vitesse de 70 km/h équivaut à une chute d’un bâtiment d’une hauteur de 20 m (Guide technique du SETRA)

Vitesse de collision Equivalence de chute
25 km/h 2,5 m 1er étage
50 km/h 10 m 4ème étage
100 km/h 40 m 16ème étage
150 km/h 90 m 36ème étage

Source: Guide technique du SETRA

Il est donc recommandé que tous les obstacles dangereux situés le long des routes où

 la limitation de vitesse est supérieure à 50 km/h

soient traités par la méthode S.D.F.I.

 

Table des matières


5 Sources et infos

 

 

Date de mise à jour

Aucune mise à jour

 

Une erreur? Une question? ⇒ C’est ici

 Sources:

 

Vers le lexique

Autour du même sujet:

Sécurité secondaire
Effet de la vitesse au volant
Inventaire des dispositifs de retenue
Obstacles arbres et plantations

 

Mots-clés:

    1. Obstacles
    2. S.D.F.I.

 

Avertissement:

Les informations publiées dans la Sécurothèque ( http://www.securotheque.be ) sont fournies à titre informatif. Sur le terrain, la réalisation des aménagements découle d’exigences spécifiques, examinées au cas par cas.

Table des matières